institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Accueil

Référencé sous le n° 0012909

 

(Cliquer sur l'image pour consulter le catalogue)

Animé par Joseph ROUZEL, psychanalyste, formateur et superviseur, met au travail la confrontation entre psychanalyse et travail social. C'est un espace de réflexion, d'élaboration, de partage. Il fait circuler des textes libres , dispose d'un forum de discussion , d'un kiosque de critiques d'ouvrages  récents et présente des propositions de formations en travail social .

"Toute formation humaine, affirme Jacques Lacan, a pour fonction, par essence et non par accident, de refréner la jouissance" (in Autres écrits). La formation professionnelle continue est un mode d'intervention sociale pour les apprentissages et les remises à jour qu'elle procure. De plus, elle favorise un questionnement chez les travailleurs sociaux quant à la place qu'ils occupent auprès des personnes dont la société leur confie l'accompagnement.
Dans les stages de PSYCHASOC  où interviennent une vingtaine de formateurs, nous mettons au travail une clinique, une éthique et une politique du sujet dans le champ social.

Actualités

Derniers livres parus


Voir tous les livres »

Derniers documents audio parus

Les deux éthiques , Joseph Rouzel
 
 

Voir tous les documents audio »

Derniers documents vidéo parus

 

Voir tous les documents vidéo »

Derniers articles parus

Du normal à l’optimal
mercredi 06 mars 2019

L’homme n’a de cesse de chercher des réponses sur sa conditions d’existence, sa raison d’être et souffre de son rapport à la Vérité. Lacan dans ses séminaires fait la part belle à la philosophie, s’appuyant sur les écrits de certains d’entre eux pour déconstruire leurs concepts et apporter une relecture de la psychanalyse inventée par Freud.

NORMALISATION, INTÉGRATION OU INCLUSION À L’ÉCOLE DES ENFANTS DU SPECTRE AUTISTIQUE
samedi 09 février 2019

Depuis son individualisation en 1943 par le pédopsychiatre américain, Leo Kanner, la conception de l’autisme infantile précoce a beaucoup évolué. Faute de marqueur biologique spécifique, la définition du trouble repose uniquement sur une constellation de symptômes construite consensuellement par des votes entre professionnels, largement influencés par des groupements de famille ou des promoteurs de méthodes éducatives ou thérapeutiques. D’abord considérée comme désignant un nombre très limité de cas, la dénomination d’autisme s’est étendue d’un côté vers des enfants jusque là considérés comme souffrant d’un retard mental majeur du fait de lésions cérébrales authentifiées, de l’autre vers des sujets présentant des difficultés de socialisation, avec une intelligence normale voire supérieure ( le syndrome d’Asperger, disparu des dernières nomenclatures américaines). Le diagnostic de trouble du spectre autistique (TSA) est aujourd’hui conféré à des populations très hétérogènes auxquelles ne peut être proposée une offre unidimensionnelle.

Gilets jaunes: un désir de démocratie
dimanche 27 janvier 2019

Face à l’hyperlibéralisme mondialisé et au gâchis humain qu’il produit, des violences radicales s’expriment, elles lui appartiennent. «Les hommes ressemblent plus à leur époque qu’à leurs pères», rappelait l’historien Marc Bloch. La nôtre ne fait pas exception. Qu’il s’agisse des révoltes sociales, des votes antisystème nationalistes et xénophobes, voire d’actes terroristes, la  contagion affective  d’individus de plus en plus isolés, désolés, joue à pleins tuyaux. L’opinion publique comme les foules numériques agissent par  procuration,  elles prélèvent sur les réseaux sociaux les informations qui leur manquent pour donner un sens et une cohérence à leur quotidien. Elles cherchent désespérément des moyens de sortir de  l’apathie  qui menace tous les régimes politiques lorsqu’ils deviennent orphelins des idéologies et des fictions qui font rêver les peuples. Le peuple n’est pas un donné sociologique, c’est un  construit   politique , un travail politique qui œuvre par des paroles et des actes symboliques pour sortir les humains du désert qui les guette dans les individualismes de masse. Le travail reste à faire, le peuple à se construire. Les gilets jaunes le cherchent désespérément, confusément, non sans se donner préalablement un roi dont ils réclament la destitution. Cela ne suffira pas à faire un peuple, pas davantage que les spasmes et oripeaux des nazillons en carton-pâte auprès desquels les partis conservateurs de droite comme de gauche se déshonorent à prélever des slogans et des thèmes de campagne électorale faute d’ idées politiques.

Quels Avenirs pour nos métiers ?
lundi 17 décembre 2018

 Les dispositifs et les choix politiques ne vont-ils pas mettre un coup de frein énorme à la disponibilité psychique de l'éducateur-trice, qui ne pensera non plus aux maux des personnes accompagnées, mais bel et bien à faire attention au fait qu'il soit un sage petit élève qui rentrera dans la case qui lui est imposée. Aller dans se sens, c'est je crois, aller tout droit vers la disparition du sujet humain.  Le métier d'éducateur-trice spécialisé.e n'est pas une vocation naïve. Il l'est au début, oui ; au moment où s'opère à la fois la réflexion clinique, les premiers liens et la rencontre avec le sujet humain. Ce métier devient métier, car il quitte la vocation pour la politique. Le métier d'éducateur-trice est à mon sens un choix politique ; Et il me parait nécessaire de le clamer, et non plus de se défiler. Ce métier est au cœur de la cité, il bat et il est bien vivant. 

Note sur les soins pédiatriques palliatifs et le transfert
samedi 08 décembre 2018

Un article de la revue  Médecine palliative , septembre 2018, signé par Flora Roizot et Sandra Frache intitulé « L’analyse de la relation soignant-soigné : un enjeu majeur en situation de soin palliatif pédiatrique », a retenu mon attention. Ce texte m’a ramené à l’époque où, je dirigeais des Instituts médico-éducatifs spécialisés dans l’accueil d’enfants et adolescents polyhandicapés très largement concernés par l’organisation des soins pédiatriques palliatifs. Se posait avec récurrence la question de la mise en place de séances de supervision dont l’objet était l’analyse du processus transférentiel à l’œuvre dans la relation soignante en situation palliative. Les auteures de l’article développent trois idées majeures.

De la clinique à la reconnaissance…
mardi 25 septembre 2018

Je côtoie ce banc en bois depuis quelques années déjà, les gens autour se regardent du coin de l’œil manifestant un certain malaise. Sur le mur, une grande affiche s’énonce : « de la bonne distance à la juste présence ». Elle irradie cette salle d’attente où des parents, des enfants et des professionnels s’apprêtent à rentrer dans la salle d’audience pour un Jugement en Assistance Educative. Mais avec le temps, cette grande affiche se confond à la tapisserie et s’oublie. Pourtant, tout est dit, écrit.

S.N.U : Le creuset républicain va-t-il finir par creuser la tombe de notre terre ?
lundi 24 septembre 2018

Service National Universel : Oxymore ou antithèse ? Là est la question ! Les intellectuels, les philosophes et les psychanalystes pourraient prendre la peine de l’expliquer, plutôt que de se distinguer par un «silence assourdissant» sur le sujet ! Le SNU relève-t-il d’«un changement dans la continuité» ? D’un «universel singulier» ?

Voir tous les textes »

rss  | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma