institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Accueil

Psychasoc Formations Intra
Joseph Rouzel Formations
   

(Cliquer sur l'image pour consulter le catalogue)

Animé par Joseph ROUZEL, psychanalyste, formateur et superviseur, met au travail la confrontation entre psychanalyse et travail social. C'est un espace de réflexion, d'élaboration, de partage. Il fait circuler des textes libres , dispose d'un forum de discussion , d'un kiosque de critiques d'ouvrages  récents et présente des propositions de formations en travail social .

"Toute formation humaine, affirme Jacques Lacan, a pour fonction, par essence et non par accident, de refréner la jouissance" (in Autres écrits). La formation professionnelle continue est un mode d'intervention sociale pour les apprentissages et les remises à jour qu'elle procure. De plus, elle favorise un questionnement chez les travailleurs sociaux quant à la place qu'ils occupent auprès des personnes dont la société leur confie l'accompagnement.
Dans les stages de PSYCHASOC  où interviennent une vingtaine de formateurs, nous mettons au travail une clinique, une éthique et une politique du sujet dans le champ social.

Actualités

Derniers livres parus


Voir tous les livres »

Derniers documents audio parus

Les deux éthiques , Joseph Rouzel
 
 

Voir tous les documents audio »

Derniers documents vidéo parus

 

Voir tous les documents vidéo »

Derniers articles parus

L’analyse de pratique, questionner les dispositifs
lundi 07 juin 2021

Les professionnels des métiers de l’aide ont toujours éprouvé le besoin de partager avec d’autres les situations difficiles qu’ils rencontraient. Convaincus de l’importance de leur relation avec ceux qu’ils accompagnaient, leur objectif était d’améliorer leur accompagnement, et, par voie de conséquence, de favoriser le mieux être de cet autre, et son désir de progresser. Dans cet objectif, Freud avait institué des « séances du samedi soir » entre psychanalystes. Se référant à l’Ecole hongroise et aux apports de Ferenczi, Michaël Balint, un médecin hongrois vivant en Angleterre, avait mis au point en 1949 un dispositif qu’il nommait, entre autres appellations, « séminaire ». Il s’agissait d’analyser, entre praticiens, la relation entre le médecin et son malade. Balint était convaincu de l’importance que prend la qualité de cette  relation dans l’évolution de la maladie, au point de la nommer « le médicament-médecin ». Son épouse, Enid Balint, a ensuite étendu cette pratique aux assistantes sociales du planning familial auprès desquelles elle intervenait. Si des lois, entre 2002 et 2005, ont rendu obligatoire la mise en place d’analyse de pratique pour les équipes des établissements médicaux-sociaux, de nombreux  établissements relevant de l’aide, de l’éducation, de la santé, du social, du social, de la Protection de l’enfance, etc., manifestent une demande croissante de cette instance afin d’étayer leurs professionnels.

Quatre discours
dimanche 06 juin 2021

A l’instar de Lacan, Jean Oury disait que l’on ne parle qu’à partir d’une place. D’où la nécessité de s’interroger sur la place que l’on occupe dans le discours, comme autant de formes possibles de l’intersubjectivité, à un moment et une situation données. Il faut savoir d’où l’on parle. Si l’on parle de discours, il faut l’entendre dans un sens plus large que la linguistique.

Les Constellations transférentielles
lundi 08 mars 2021

François Tosquelles est à l’origine de ce concept de Constellation transférentielle (CT). Pour l’expliquer, rien de tel qu’une situation clinique tirée de la réalité. En 2017, j’étais depuis quelques mois le superviseur d’un Groupe de vie (ils appelaient ça une famille…et c’est vrai que le groupe, était aussi aliénant qu’une famille !), au sein d’une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS). Se retrouvent en MAS des « malades » dont la psychiatrie publique et privée s’est débarrassée ; ce sont les inéducables, les chroniques inguérissables, les incasables, les inclassables de la clinique. Certains évoquent des « lieux-poubelles » où survivent, dans une promiscuité chaotique, des autistes profonds (type Kanner), des schizophrènes catatoniques vieillissants, des trisomiques mélancoliques, et quelques cas atypiques.

BREVES D’ENCLUME N°20
mardi 23 février 2021

Un sociopathe qui parle de pathoplastie, a le mérite de savoir de quoi il parle. La fabrique à zombies est en marche : hyper connexion de la naissance à la mort. Un Geek, c’est un type en général très blanc sans rapport sociaux qui ne se lave pas, mange des hamburgers ou des pizzas, pisse dans une bouteille et qui ne sort sans son PC que pour piquer une colère monstre contre la qualité de la connexion Wifi et celui qui la paie. Au bal des nazes, on vous propose le Mojito maison sans contact et en intraveineuse. Faire un couvre feu à 18h, parler de reconfinement et inviter les gens à partir en vacances. C’est le retour à l’anormal.

PASSAGE EN BREVES N°19
lundi 08 février 2021

Boulot, métro, covid, c’est une rime de pauvres. Cherche manteau en peau de pangolin pour soirée SM. Faire confiance, c’est accepter d’être déçu. Le transfert est une mutation du désir. On a le droit de se tromper et le devoir de le reconnaitre. Spécialiste de rien, intéressé par tout. L’imagination doit reprendre le pouvoir sur l’intelligence. Rêvons un peu, et si la Covid pouvait avoir comme symptôme la perte du mauvais gout.

BREVES TRANSITIONNELLES N° 18.
jeudi 21 janvier 2021

Une dystopie, c’est une utopie qui tourne mal et qui passe à l’acte. Le discours scientifique n’est pas scientifique, comme n’importe quel autre discours. Notre société ce n’est pas 2.0 mais un point c’est tout ou 2 poings dans la gueule. C’est au choix. Au lieu de te plaindre, demande-toi pourquoi tu es là. Les vagabonds efficaces sont en général trop fatigués pour avoir peur.

« Liberté, tu t’laisses aller ! »
lundi 18 janvier 2021

En 2020, et pour cause de pandémie, l’humanité a été assignée à résidence pendant plusieurs mois. Nous avons été isolés les uns des autres, interdits de contacts, de liens, de toucher, et même privés d’odorat. C’est une vie sans saveur, une mascarade généralisée, cauchemardesque, et qui ne saurait perdurer sans imploser.

Voir tous les textes »

rss  | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma