institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Accueil

Référencé sous le n° 0012909

(Cliquer sur l'image pour consulter le catalogue)

Animé par Joseph ROUZEL, psychanalyste, formateur et superviseur, met au travail la confrontation entre psychanalyse et travail social. C'est un espace de réflexion, d'élaboration, de partage. Il fait circuler des textes libres , dispose d'un forum de discussion , d'un kiosque de critiques d'ouvrages  récents et présente des propositions de formations en travail social .

"Toute formation humaine, affirme Jacques Lacan, a pour fonction, par essence et non par accident, de refréner la jouissance" (in Autres écrits). La formation professionnelle continue est un mode d'intervention sociale pour les apprentissages et les remises à jour qu'elle procure. De plus, elle favorise un questionnement chez les travailleurs sociaux quant à la place qu'ils occupent auprès des personnes dont la société leur confie l'accompagnement.
Dans les stages de PSYCHASOC  où interviennent une vingtaine de formateurs, nous mettons au travail une clinique, une éthique et une politique du sujet dans le champ social.

Actualités

du 17/09/2019 au 16/06/2020
du 23/05/2020 au 24/05/2020

Derniers livres parus


Voir tous les livres »

Derniers documents audio parus

Les deux éthiques , Joseph Rouzel
 
 

Voir tous les documents audio »

Derniers documents vidéo parus

 

Voir tous les documents vidéo »

Derniers articles parus

BREVES DE COMPTOIRS EDUCATIFS 2
vendredi 24 janvier 2020

L’ignorance, c’est le terreau de ceux qui cultivent le mauvais gout. La bureaucratie, c’est se tromper selon la règle. La bureaucratie est à l’innovation ce qu’Eichmann était à l’empathie. Mondialisation : Quand tu penses que le plus grand cimetière allemand est à Stalingrad, t’as tout compris du monde que l’on invente. Je n’ai pas d’affection pour ceux qui prennent des décisions au sujet de gens qu’ils ne connaissent pas et j’en rencontre suffisamment souvent pour vous dire que je ne les aime pas du tout.

BREVES DE COMPTOIRS EDUCATIFS
samedi 16 novembre 2019

La clinique c’est l’art de ne jamais avoir raison. Pour faire équipe, l’important c’est de ne pas se ressembler. L’uniformité est l’ennemi du collectif. On ne fait pas dans le prêt à porter de l’uniformité, on fait dans le sur-mesure.

Idéologie, société, et inconscient freudien.
vendredi 01 novembre 2019

En ces temps de néocapitalisme triomphant, le signifiant idéologie pourrait sembler désuet, voire douteux ou suspect. A la fin des années 80, la Doxa n’avait-t-elle pas annoncé la mort des idéologies ? Annoncer le déclin des idéologies, c’est plus que jamais de l’idéologie, laquelle avance toujours masquée. Cette annonce, largement relayée par les médias, était de la poudre aux yeux ; les détenteurs apocryphes du pouvoir planétaire voulaient surtout se débarrasser (enfin !) du marxisme, cette épine dans le pied du « talon de fer » capitaliste, pour faire un clin d’œil à l’homme admirable que fut Jack London. 

PASSAGE A VIDE
dimanche 06 octobre 2019

Il parcourt le vide sidéral de là non relation

Aspiré par le vide 

Il aspire l’autre

Dans le trou noir de l’indicible.

Psychiatrie, santé mentale et psychothérapie institutionnelle
jeudi 26 septembre 2019

En PI, et s’il y avait un signifiant-maître, ce serait l’accueil. L’accueil, ce n’est pas l’admission qui peut dans certains cas devenir un anti-accueil. L’admission a une dominante administrative, il s’agit de l’enregistrement d’une arrivée, c’est d’essence bureaucratique. Il existe des admissions qui vont à l’encontre de l’accueil : admissions dépersonnalisantes, déshumanisées, voire humiliantes. Voir ce qu’il en est de l’admission dans beaucoup de services psychiatriques, avec la fouille des affaires personnelles comme préalable, suivie de l’obligation de porter un pyjama (souvent de couleur bleue) ; stigmatisation par le port obligatoire de cet uniforme qui peut être ressenti comme la marque de l’indignité, voire de l’infamie.

Peut-on envisager l’existence sans produire de valeurs ?
lundi 16 septembre 2019

En produisant des valeurs, l’humain tente de donner du sens à l’existence. Ces valeurs, que l’on trouve dans les systèmes de valeurs, répondent aux conceptions qu’a une société de son organisation et de son fonctionnement. Cette dynamique de détermination et de production de valeurs est intrinsèquement liée à la pratique d’évaluation. Probablement ce qui provoque une frénésie d’évaluation au sein des organisations hyper-techniciennes. Dans l’intention de rendre lisible et compréhensible la notion de valeur, l’auteur propose ici une réflexion qui se veut pratique, argumentant son propos d’après des caractéristiques qui définissent la valeur. 

De l’Acropole aux jardins de Babylone. Extrait du carnet de voyage d’une animatrice sociale…
mardi 10 septembre 2019

Une réunion institutionnelle animée par le directeur… Bon. Trois par ans environ… Ça fait causer avant, ça fait chuchoter et ricaner pendant… et après ? Et après, la chape de plomb s’abat, on remet son uniforme de bon petit soldat, et on se consacre à l’essentiel de ce pour quoi on est là : accompagner quotidiennement des personnes fragilisées… Un diaporama, un discours ponctué d’une illusion de transparence, étriqué dans une droiture maladroite et peu maitrisée.

Voir tous les textes »

rss  | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma