institut européen psychanalyse et travail social  
   N° de déclaration: 91.34.04490.34   
Lettre info

Partage Facebook
Partagez votre amour pour psychasoc avec vos amis !

REZO Travail Social
Connexion au REZO Travail Social

Musique
Lecteur de musique

Livres numériques

Accueil

Référencé sous le n° 0012909

 

(Cliquer sur l'image pour consulter le catalogue)

Animé par Joseph ROUZEL, psychanalyste, formateur et superviseur, met au travail la confrontation entre psychanalyse et travail social. C'est un espace de réflexion, d'élaboration, de partage. Il fait circuler des textes libres , dispose d'un forum de discussion , d'un kiosque de critiques d'ouvrages  récents et présente des propositions de formations en travail social .

"Toute formation humaine, affirme Jacques Lacan, a pour fonction, par essence et non par accident, de refréner la jouissance" (in Autres écrits). La formation professionnelle continue est un mode d'intervention sociale pour les apprentissages et les remises à jour qu'elle procure. De plus, elle favorise un questionnement chez les travailleurs sociaux quant à la place qu'ils occupent auprès des personnes dont la société leur confie l'accompagnement.
Dans les stages de PSYCHASOC  où interviennent une vingtaine de formateurs, nous mettons au travail une clinique, une éthique et une politique du sujet dans le champ social.

Actualités

Derniers livres parus


Voir tous les livres »

Derniers documents audio parus

Les deux éthiques , Joseph Rouzel
 
 

Voir tous les documents audio »

Derniers documents vidéo parus

 

Voir tous les documents vidéo »

Derniers articles parus

UNE BREVE OUVERTURE EN 12
lundi 22 juin 2020

Ceux qui ne changent jamais d’avis ne changent jamais rien.

Il est interdit de pêcher la truite à la main, ce qui est au demeurant un sport très hasardeux mais les pêches industrielles et électriques sont autorisées et cela même si elles semblent encore plus hasardeuses pour la biodiversité. La concentration des pouvoirs entraine un techno populisme dangereux pour les libertés individuelles. De zéro à héros, c’est le grand écart du pauvre. Pour revenir au point zéro, c’est juste une question de résilience. L’infantilisation du discours dominant entraine des retards cognitifs et d’adaptation sans renforcer le lien entre le pouvoir et la base.

a-prends-moi ! Apprentissage sous transfert et logique de l’objet a
vendredi 29 mai 2020

Dans l’article célèbre datant de 1937 « L’analyse avec fin et l’analyse sans fin», Freud a évoqué les trois métiers impossibles, que sont éduquer, psychanalyser et gouverner. Que voulait-il dire par là ? Il est surprenant en effet que ce fut à la fin de sa vie, qu’il en vienne à exprimer des propos aussi pessimistes, mais on peut tout à la fois envisager des effets de contexte comme la grande guerre et la montée des nationalismes, annonçant la suivante, ainsi qu’un certain aveu d’échec, d’impuissance quant à la pratique de la psychanalyse, quant à son pouvoir de guérir les malades. Mais Freud va au-delà d’un aveu d’impuissance, il ne dit pas que seul le métier de psychanalyste est impossible, mais aussi celui d’éduquer et de gouverner.

L’adolescence moderne et ses mécanismes de défense
vendredi 29 mai 2020

Force est de constater que l’adolescence pose problème actuellement avec la multiplication des troubles qui se manifestent pendant cette période, que P. Lacadée a pu qualifier de « délicate transition », dans son ouvrage « L’éveil et l’exil », 2007. Ces troubles comme autant de diagnostics posés tentent de circonscrire la souffrance qui concerne le sujet adolescent mais sans aucun doute également les adultes qui s’occupent de lui. Ce phénomène n’est pas nouveau, le signifiant « adolescent » est justement une construction, un concept, une détermination symbolique pour désigner le passage de l’enfance à l’âge adulte, avec comme principale caractéristique l’évènement de corps que représentent « les métamorphoses de la puberté » comme le démontre Freud très tôt dans son œuvre, et notamment dans ses « Trois essais sur la théorie sexuelle », en 1905 2

HISTOIRES BREVES 11
dimanche 17 mai 2020

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ne serait qu’une brève coïncidence. Ce confinement me rapproche de plus en plus de la pensée de DELIGNY. Je comprends mieux de là où il parlait à Monoblet. Bref barjotage :  « Barjoter c’est perdre un instant dans une réflexion sans but précis. Barjoter c’est bricoler de l’acceptable. Barjoter c’est faire un bricolage entre savoir et réalité...

MASQUE
lundi 11 mai 2020

Je ne l'ai vue qu'avec un masque. Pour m'endormir. Il était en papier bleu clair, elle était debout, avec un groupe autour d'elle tous habillé en blouses vertes claires, sous la lumière d'un plafonnier de dentiste géant. Je patientais le ventre découvert et les poumons en feu. Il faisait froid, retour en position hiver, sur un printemps mal finit. Et je ne l''ai plus vue, d'abord le flou et puis l'absence. Je me suis concentré sur moi-même, à l’affût des petits et plus grands dysfonctionnement de mon corps, d’essayer de piéger la douleur, en me concentrant sur d’autres parties..Découvrir mes chevilles qui enflent au fil de la journée, ma digestion ralentie, ça manque un peu d’humanité, les portions de vie alitées. Pour me soustraire à la réalité, et me donner le sourire l’image de l’infirmière au masque bleu m’éclaire. 

L’ECHAPPEE BREVE LE RETOUR 10
dimanche 10 mai 2020

Dans ‘’Le Prince’’ Machiavel expose déjà une méthode pour confiner toute une population sans avoir à souffrir de révoltes. Surtout pas de panique, il faut rester tranquille : « Ça sent bizarre Mowgli, t’as fait cramer quelque chose ? Non, non, j’ai juste fait cramer le feu ».  Le tableau Excel est catégorique : à quatre il est interdit de regarder la guerre de Troie à la télévision et à deux on ne peut pas monter dans une Fiat Uno. La mondialisation c’est plus de flux et moins de stock. On mesure le résultat. Il ne reste plus rien dirait encore Léo Ferré.  

Les liaisons dangereuses ou Les conjonctures d'Eros contemporain.
samedi 02 mai 2020

Nous voilà tous sonnés! Au début d'un printemps qui consentait enfin à s'installer, un organisme vivant, un virus d'une taille dérisoire allant de 60 à 140 nanomètres est venu plonger la France, l'Europe et enfin la quasi intégralité de la planète dans une détresse obscure. Si petit, tellement infime et pourtant si réel, tellement indiscutable et factuel. Le Covid 19 ruine l'opinion, affole les marchés, angoisse les croyances et les certitudes. Nous nous trouvons presque invités à reprendre une formule que l'on aurait pu croire désuète et pourtant redevenue contemporaine "la bourse où la vie!". Quand Ovide disait l'Art d'aimer, ce Covid 19 peut être un tueur. Tout semblait aller si bien pourtant! Les promesses de jouissance allaient bon train même si elles se trouvaient orientées par des vents souvent contraires ou paradoxaux. 

Voir tous les textes »

rss  | xhtml

Copyright © par PSYCHASOC
n° de déclaration : 91.34.04490.34

— site web réalisé par Easy Forma